C'est le temps de planter!

En Avril les jeunes, les enseignants et la volontaire d'Envol Vert ont commencé à repiquer certains pousses.


Ils ont profité pour repiquer une bouture de manioc et d’autres plantes importants pour la tradition du territoire.

« Sur des sols dégradés et sans structure, un labour conventionnel facilite l’insertion des boutures dans le sol et permet à l’enracinement de bénéficier d’un sol bien drainé et bien aéré. Cependant, ce n’est pas le labour qui détermine le rendement, mais l’état du sol. Il est également possible de planter des boutures de manioc, et d’obtenir de bons rendements, sur un sol non labouré, à condition que celui-ci soit sain, bien structuré et sans compaction. Un sol friable et riche en matière organique offre des conditions idéales pour une culture à zéro labour » (Auteur : Olivier Gavinelli – 10 / 2014) ADAA-ASE ww.adaa-ase.com)